Rachat de credit
Publié le 9 Septembre 2016 à 08h10 - 1280 v.

Impôts en baisse en 2017

L’impôt sur le revenu baissera en 2017. Depuis juin de cette année, le Président de la République en avait parlé. Cette fois, la baisse sort du cadre des promesses électorales et devient une réalité. À moins de 8 mois de la prochaine élection présidentielle, le gouvernement officialise la bonne nouvelle sans trop s’aventurer dans les détails de l’allègement des impots.

Une baisse pour l’impôt sur le revenu IR

C’est officiel, le prélèvement sur les revenus des ménages français sera revu à la baisse l’année prochaine. Le premier ministre apportait des précisions le 6 septembre. Manuel Valls avait toutefois indiqué que le geste resterait restreint. En effet, plus d’un milliard d’Euros seront nécessaires pour mettre en pratique cette mesure d’allègement. Pour l’heure, les calculs sont en cours. Ainsi, il faudra encore patienter pour avoir le taux exact de cette baisse fiscale. Par ailleurs, les bénéficiaires restent encore à déterminer. En toute logique, la classe moyenne française sera prioritaire.

Un beau geste fiscal purement symbolique en plein marasme

Le sujet était abordé au sommet du G20, l’économie européenne peine à prendre son élan. La relance tant attendue par les couches les plus vulnérables tarde à venir. Alors, on se demande encore comment l’État va financer cette manne fiscale. En effet, la croissance affiche un zéro pointé les deux premiers trimestres de 2016. Pour le reste de l’année on estime une timide élévation estimée à 0,7 %. L’effet du Brexit, la situation en Turquie, la recrudescence du terrorisme, la crise des migrants et bien d’autres composants sont à prendre dans l’équation. Le ministre de l’économie lui-même annonce que les prévisions pour l’année prochaine seraient faussées si l’on s’aventure à aller au-delà des 1,5 %. Alors, au bout du compte, les ménages bénéficient d’un allègement fiscal symbolique, mais les contraintes économiques risquent de s’empirer. Il reste juste à espérer que le programme du prochain président élu apportera le bon temps. Ce n’est pas gagné.

Laissez votre commentaire à propos de cet article